La pâtisserie algéroise, entre tradition et finesse

          Souvent et à tort nommé « pâtisserie orientale » ou « pâtisserie arabe » par les occidentaux, la pâtisserie algéroise ou pâtisserie d’Alger est aujourd’hui dans sa phase d’affirmation complète et de ce fait de sa reconnaissance internationale. En effet, grâce aux nombreuses pâtisseries implantées dans Paris et les pays arabes comme La bague de Kenza, la pâtisserie algéroise est en regain de notoriété. Le domaine de l’audiovisuel est aussi un grand vecteur de sa diffusion notamment les chaines télévisées telles que Samira TV ou Bena TV couvrant un vaste public principalement maghrébin. Pour comprendre la notoriété et la finesse de la pâtisserie algéroise, il faudrait se pencher sur son histoire puis son évolution.

La pâtisserie algéroise à ses origines 

     La pâtisserie algéroise trouve ses origines dans un embrassement de plusieurs civilisations, notamment berbère avec la mtaqba et tahvoult, arabe avec l’apparition de la basboussa et zlabia, arabo-andalouse avec la ghribia et griwech et ottomane avec plusieurs délices bien connue comme la baklawa ou le ktayef. Cependant, ce qui démarque la pâtisserie algéroise du reste des pâtisseries du Maghreb, c’est le savoir faire des femmes d’Alger qui ont su faire preuve de créativité tout en conservant l’aspect traditionnel. En effet la base de la pâtisserie algéroise repose sur un ingrédient principale qui est l’amande puis viennent plusieurs techniques de pâtisseries algéroises anciennes transmises de génération en génération, telles que :

  • le glaçage traditionnel dit telya, 
  • l’enrobage au sucre dit tessakir,
  • le colorant naturel dit sabakh, 
  • et la « farce du pauvre » dit louzi.

Les classiques et traditionnels de la pâtisserie algéroise 

          La pâtisserie algéroise possède une notoriété de par ses classiques et traditionnelles pâtisseries façonnées de manière élégante. Nous retrouvons tous une belle collection de pâtisserie que nous avons jugé bon de vous les faire connaitre ou redécouvrir à travers la sélection de photo ci-dessous.

→ Cliquer sur les photos pour plus de détails. 

La pâtisserie algéroise, une évolution harmonieuse

          Durant plus d’une vingtaine d’années les pâtissières d’Alger ne cessent de trouver la perfection dans l’élaboration de leur pâtisserie. Cette perfection va se chercher dans l’emploi de plusieurs outils high-tech en pâtisserie dont plusieurs entreprises locales fournissent en masse le territoire national mais aussi exporte dans les pays voisins notamment le Maroc plus précisément dans les villes d’Oujda et Rabat et en Tunisie. À ces outils vont s’ajouter les colorants alimentaires qui remplaceront les colorants naturels autrefois produit par les femmes de la casbah d’Alger à base d’épinard pour le vert, de betterave pour le rouge/rose et de safran pour le jaune. La pâtisserie algéroise qui a connu le plus haut pic de modernité est sans aucun doute le mkhabez, une pâtisserie au glaçage qui se décline sous plusieurs goûts, forme et couleurs différentes. De meme nous retrouvons plusieurs nouvelles pâtisserie souvent en relation avec le mariage comme : les chapeaux de la mariée, les bourses de la mariée,  les coussins de la mariée… ou encore en connotation avec la nature : le jasmin (al yasmine), le palmier (al nakhla), la rose (al warda)…

La pâtisserie algéroise un art convoité

          La pâtisserie algéroise est actuellement sous aucune protection labellisée, de ce fait, plusieurs personnes essayent de détourner son origine ainsi que son savoir-faire ancien hérité des femmes d’Alger pour en faire un produit de qualité médiocre et industrialisée. C’est le cas de plusieurs villes au Maroc, de « youtubeuse » ou de cuisiniers qui tente de reproduire les douceurs d’Alger mais sans succès. Cet échec se résume au manque de raffinement et d’innovation dans l’histoire de la pâtisserie marocaine qui ne peut rivaliser au passé riche de la ville d’Alger qui accueillera au sein de ses murailles les plus grandes pâtissières servant autrefois les Sultans d’Alger ayant un palais délectable et irréprochable.
Advertisements

2 réflexions sur “La pâtisserie algéroise, entre tradition et finesse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s